de services

Annuaire des commerces

Médiathèque municipale

paiements

Les menus

spectacles

état civil, CNI

& passeport

piscine

déchets

cinéma

pharmacies de garde

météo

transports

accueil > actualité

L’hommage des Provinois à Samuel Paty

Un moment de recueillement s’est déroulé le dimanche 18 octobre à 15 h devant le collège Marie Curie à Provins en hommage à Samuel Paty, sauvagement assassiné.

 

En présence de Christian Jacob, de Floriane Roux, principale du collège Marie Curie et de chefs d’établissements scolaires provinois, un hommage à été rendu par Olivier Lavenka, Maire de Provins, devant près de 300 personnes, avant qu’une minute de silence soit respectée :

“ Nous Rassembler, ici, devant ce collège qui porte un nom emblématique, est un symbole lourd de sens.

Maria Skodowska, Marie Curie, sans avoir jamais rien oublié de ses origines, devait tout à la France qui lui devait tant.

Qui mieux qu’elle incarne la soif du Progrès, la science, la rationalité. La soif de la Liberté, d’égalité, d’égalité entre les hommes et les femmes, d’accès justement des femmes aux plus hautes fonctions universitaires.

Elle est en définitive une fille des Lumières qui doit nous inspirer au moment où l’obscurantisme religieux, l’islamisme radical, a commis une nouvelle fois, l’irréparable.

Samuel Paty, enseignant, est mort à la sortie de son collège parce que dans son pays, dans son établissement, dans sa classe, il a fait son devoir, celui de ne jamais renoncer à inculquer la liberté d’expression.

Oseriez-vous imaginer qu’un professeur d’histoire-géographie de ce collège puisse demain, à quelques pas d’ici, être décapité ?

C’est ce qui est arrivé à cet enseignant dont la fidélité à l’esprit républicain de Jules Ferry, devait, aux yeux de certains, plier devant une conception radicale de l’Islam.

Cet assassinat brutal vient après tant d’autres car depuis 8 ans, le pire a succédé au pire. On oublie comme si on s’y résignait.

Des militaires ont-ils été assassinés à Toulouse et Montauban ?

Une tuerie s’est-elle déroulée dans l’école juive Ozar Hatorah ?

Des massacres de masse ont-ils eu lieu à Paris et à Nice ?

Un chef d’entreprise, déjà, a-t-il été décapité dans l’Isère ?

Des jeunes filles ont-elles été égorgées à la Gare Saint Charles de Marseille ?

Des fonctionnaires de police ont-ils été exécutés, devant leurs fils, à Magnanville ?

Arnaud Beltrame s’est-il sacrifié pour sauver des vies ?

Un prêtre, le Père Hamel, a-t-il été égorgé sur l’autel de son Eglise ?

A cette liste macabre s’ajoute le nom d’un enseignant ! Un homme qui portait des valeurs fortes, qui savait que l’Ecole, dans notre République, est le cœur du cœur de la Laïcité.

La secousse, nous le présentons en le redoutant, sera terrible. Au temps de la sidération, de la compassion et du chagrin devra suivre le temps des décisions.

C’est ce que nous devons à cet enseignant.

C’est ce que nos gouvernements doivent à sa mémoire.

En cet instant, nos pensées vont à ce héros et à travers lui à toute la communauté éducative et aux enseignants de France. Ils auront besoin de soutien, de protection, d’actes forts et de fermeté républicaine car on ne transige pas avec les grandes valeurs de notre civilisation.

Merci infiniment pour lui et pour le sursaut collectif national et républicain que sa mort impose, de respecter une minute de silence. ”

© Ville de Provins / 2020 / Tous droits réservés

Ville de Provins

5, place du Général Leclerc – 77160 PROVINS

Tél.: 01 64 60 38 38

Adresse postale: CS 60405 – 77487 PROVINS Cedex

Nous contacter / Voir les horaires